Semaine à PREMANON (Jura)

Publié le par Rando Ploubaz

Le champ d'action de Rando Ploubaz est situé à l'Ouest de la France, mais chaque année durant une semaine, nous aimons sortir de notre Bretagne. Ainsi du 14 au 21 mai 2011, nous avons fait le choix du Haut Jura, région encore "inexplorée" par notre association. Au regard de la distance, plus de 900km, chacun des 24 participants a choisi la solution route en 2 étapes.

Le village vacances de Prémanon "Le Mont Fier", situé prés de la station de sport d'hiver des Rousses, à 1120m d'altitude, nous accueille le samedi 14 mai dans l'après-midi sous une pluie continue, histoire d'arroser l'arrivée.

 

 

Dimanche 15 mai :

 

Après une bonne nuit de récupération, le rendez-vous est fixé à 9h pour prendre connaissance de notre nouvel environnement, visite du village de Prémanon avec Jean-Luc, l'un de nos guides, 2h de balade , environ 7km.

 

P1000033-copie-1Jean-Luc nous présente Prémanon, ses us et coutumes.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

clic sur chaque photo pour agrandir.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après cette mise en jambe, nous revenons au village pour le déjeuner, c'est une innovation.

 

Au programme, cet après-midi, le "belvédère des Maquisards", découverte du massif Jurassien et de son histoire. En chemin, nos guides nous expliquent l'habitat, la faune et la flore, dénivelé 250m, déroulé 10km.

 

P1000038-copie-1.JPGSophie, second guide, nous montre" le tavaillon", ensemble de petites plaques de bois (ici d'épicéa)

protégeant le pignon d'une maison, le plus exposé aux intempéries. Cette protection typique du Jura

a été substituée par des matériaux modernes et moins coûteux en main d'oeuvre.

 

P5150015Petite pose photo près du "belvédère des Maquisards", le panorama est vaste. Tout près de là,

un promontoir permettait aux maquisards lors de la seconde guerre mondiale, de surveiller les mouvements

des troupes allemandes sur les routes voisines.

 

 

 

Lundi 16 mai :

 

Journée complète avec pique-nique sur le circuit des "Tuffes" en passant par le "belvédère des Dappes", cette randonnée de 5h, comporte un dénivelé de 300m pour un déroulé de 16km.

 

P1000045-copie-1

 

 

En traversant les forêts et pâturages qui font la richesse du Jura, nous rencontrons parfois des "sas" destinés à empêcher le passage des animaux.

Les guides sont attentionnés. "Framboise" l'un des 13 chiens de Sophie, qui est aussi "Musher" en hiver, se forme au contact des randonneurs.

 

 

 

clic sur chaque photo pour agrandir

 

 

 

 

 

 

P1000055-copie-1.JPG

 

 

Après l'effort, le réconfort, la pause pique-nique est toujours appréciée, surtout dans un tel décor (belvédère des Dappes 1418m).

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P5160053.JPG

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Retour vers le village, arrêt près d'une ferme jurassienne où nos guides commentent la vie paysanne de l'époque. Animaux et habitants vivent sous le même toit, pour affronter les hivers rigoureux.

 

 

 

 

 

 

Mardi 17 mai :

 

Jean-Luc a modifié le programme, suite à l'impossibilité d'accès au Mont Fier. En lieu et place, nous allons chez nos voisins suisses au départ du village de La Cure. Cette localité a la particularité d'être à cheval sur la frontière. Ainsi certaines maisons sont moitié en France, moitié en Suisse. Ce découpage fait suite au traité des Dappes (1862).

 

P1000078

 

 

 

 

La borne frontière matérialise la limite France/Suisse.

Napoléon a laissé son empreinte avec l'emblème de l'aigle.

Nous sommes en plein champ, pas de douanier en vue et rien à déclarer !

 

 

 

 

clic sur chaque photo pour agrandir

 

 

 

 

 

P5170062.JPG

 

 

 

 

 

Curieuses, ces vaches suisses !

Il est vrai qu'avoir la visite de bretons est chose rare ici !

La clarine (cloche) portée par chacune, permet de les retrouver en cas de brouillard dans les alpages.

Chose encore plus rare, nous marchons en musique au son des cloches et en file indienne pour protéger les herbages.

 

 

 

 

 

 

 

 

P5170065

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Ces plantes à grandes feuilles sont des gentianes. Elles tapissent les prairies.

Sophie nous fera goûter la forte amertume de sa racine avec laquelle on fait la liqueur. 

 

 

 

 

 

 

 

 

P5170075Cette photo, juste pour admirer le cadre, nous allons redescendre vers La Cure puis Prémanon.

Il est 11h10, il nous faut 1h pour regagner les voitures, déroulé de la matinée 8km.

 

Nous sommes mardi midi et après 2 jours et demi de rando, il est prévu de s'accorder un après-midi de coupure avec la visite du Fort des Rousses et de sa cave d'affinage.

 

P1000101.JPG

 

Le Fort des Rousses, le second par son importance (21ha) après le Mont Valérien à Suresnes (92), construit de 1840 à 1870,  était une place forte militaire construite pour parer à toute invasion, via la Suisse. Il abritait 2500 hommes et 2000 chevaux. L'armée l'abandonne en 1997.

 

 

 

  clic sur chaque photo pour agrandir

 

 

 

 

 

 

P1000105.JPG

 

La visite commence par le musée retraçant l'historique du métier de fromager. On est ici au milieu de l'appellation d'origine contrôlée "fromage de Comté".

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000118.JPG

 

70 000 meules de Comté y sont entreposées. Un robot les manipule 24h/24 et l'affinage varie de 6 à 18 mois.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mercredi 18 mai :

 

Journée identique à celle de dimanche, soit deux demi-journées, nous allons au "Bief de la Chaille" ce matin, dénivelé 215m, déroulé 10km. 

 

P1000123

 

Le départ du village économise le carburant des voitures mais nous limite dans notre rayon d'action, un bien pour un mal.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

clic sur chaque photo pour agrandir

 

 

 

 

 

P1000132

 

 

Le Jura est l'un des département les plus boisés de France et les cours d'eau ont aussi souffert du manque de pluie.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Après déjeuner, circuit vers le "Bois de Ban", on perfectionne nos connaissances en botanique et faune locales tout en recherchant des traces d'animaux sauvages, dénivelé 200m, déroulé 7km. Verrons-nous le grand Tetras, ce grand coq de bruyère ?

 

P5180114

 

Nous ne sommes pas en Mongolie mais bien dans le Jura. Cette yourte abrite des adeptes du ski nordique et autre course de traîneau en hiver. Le tourisme local propose également ce genre d'hébergement.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000139.JPG

 

 

L'intérieur de la yourte,  confort rudimentaire aux antipodes du chalet jurassien.Trop nombreux, nous n'avons pu tester.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Jeudi 19 mai :

 

Seconde journée, pique-nique avec un circuit sur les "Monts du Jura" au départ du Col de la Faucille.  Parcours d'approche fait en voiture : 20km. Cette journée est la plus ardue, dénivelé 500m, déroulé 13km.

 

P1000162.JPG

 

Jean-Luc nous présente le programme de la journée, altitude maxi1600m.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000186.JPG

 

 

Aucun doute possible, la pente est plus raide et plus longue que les jours précédents.

 

 

 

 

 

 

 

clic sur chaque photo pour agrandir

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000191.JPG

 

 

Le sommet atteint, j'ai l'honneur de planter le drapeau breton :chaque randonneur ayant apporté sa pierre à l'édifice.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000211.JPG

 

 

 

Le panorama est grandiose, à nos pieds la Suisse avec Nyon, au fond, le lac Léman et Genève situé plus à droite.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

P1000209.JPGLes 24 participants au séjour posent devant les "Monts Jura" chers à Sophie. La météo trés

changeante en montagne, aura eu raison en nous limitant, sans avoir atteint le Crêt de la Neige,

(1717m) situé juste derrière nous.

 

P1000223.JPG

Le séjour se termine par une petite manifestation sympathique avec nos 2 guides.

 

P1000237.JPGLe repas du soir, au restaurant du village vacances, reste un moment convivial fort apprécié.

 

Vendredi 20 mai :

 

On approche du terme du séjour, il est temps de faire un peu de ménage dans la chambre et de préparer les valises avant le départ. Certains profitent du soleil pour aller faire une balade ou quelques emplettes. La rando libre conclusive prévue l'après-midi ne peut avoir lieu, suite à l'orage  qui se prolonge jusqu'au milieu de l'après-midi. Quelques uns iront cependant prendre l'air après les averses.

 

P1000241.JPGUn échantillon de Rando Ploubaz ,est allé marcher au lac des Rousses le vendredi matin.

 

Samedi 21 mai :

 

Les meilleurs moments ont une fin et le petit déjeuner passé, chacun chargera sa voiture et partira vers différents horizons, Nord ou Sud, mer, montagne. Pour ce qui nous concerne, nous regagnerons notre port d'attache breton en flânant à travers la Bourgogne avec une escale à Bourges.

 

 

J'espère que vous aurez apprécié ce petit séjour, en dépit de quelques tracas pour l'organisateur.

Merci de votre attention et à bientôt pour une prochaine aventure.

JACKI

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article